Traçabilité

Le processus de production

Notre usine d’abidjan

POURQUOI ABIDJAN?

Parce que c’est le premier port d’Afrique de l’Ouest pour le commerce du thon et qu’il est proche de nos sites de pêche. Nous pouvons ainsi transformer un poisson de première fraîcheur.


Nos spécificités

Nous utilisons les technologies et les recettes de la transformation du thon italien avec une main-d’œuvre locale gérée selon des critères internationaux. Le produit final préserve ainsi toutes les qualités du produit transformé sur le site de pêche.

Certifications de l’usine

Certification ISO9001:V2008, Certifications BRC et IFS, application des normes HACCP, audits périodiques par des certificateurs, clients et techniciens indépendants spécialisés ; laboratoire d’analyses interne ISO/IEC17025 accrédité par TUNAC – le seul organisme de contrôle de l’hygiène alimentaire autorisé en Côte d’Ivoire.

OÙ NOUS PÊCHONS

La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a divisé le monde en plusieurs zones, en leur attribuant chacune un numéro.

 

Le numéro est indiqué sur l’emballage et permet de retracer le lieu d’origine du poisson. Airone pêche dans les zonesFAO 34 (Atlantique Centre-Est) et FAO 47 (Atlantique Sud-Est), idéales en raison des grands stocks de thonidés.

l’usine d’abidjan

voilà comment nous prenons soin de votre thon à chaque étape de la production

1.

Le thon est pêché et directement congelé à bord des bateaux dans une solution d'eau et de sel, puis porté à une température de 18/21°C en dessous de zéro, selon des procédures conformes à la réglementation européenne.

2.

Le thon est ensuite déchargé des cales des bateaux de pêche à l'usine d'Abidjan, sans autre manipulation.

3.

La décongélation du thon est lente et progressive dans de l'eau courante. Ensuite, le thon passe à la phase de cuisson, à l'eau ou à la vapeur, en utilisant des méthodes simples et naturelles.

4.

Le poisson est ensuite rigoureusement nettoyé à la main.

5.

Une fois le premier nettoyage effectué, un contrôle supplémentaire est effectué sur le thon afin de vérifier l'absence d'arêtes et de résidus de peau, qui peuvent être enlevés, toujours à la main (deuxième nettoyage).

6.

C'est alors qu'on passe à la mise en boîte : les filets sont coupés en tranches de la hauteur désirée et immédiatement mis en boîte.

7.

Les doseurs ajoutent ensuite une quantité d'huile et de sel préalablement établie et les boîtes sont prêtes à être cachetées.

8.

La boîte hermétiquement scellée est soumise à un processus de stérilisation à une température de 110-120°C qui permet d'éliminer tous les micro-organismes potentiellement nocifs et d'assurer la stabilité du produit pendant une longue période.